Journées d’études scientifiques pluridisciplinaires sur les cadres

Type

Sommaire

Titre

Journées d’études scientifiques pluridisciplinaires sur les cadres

Description

Journées fondatrices du GDR Cadres organisées par le LEST-CNRS à Aix-en-Provence les 9-10 décembre 1999

Résumé

"Compte tenu des interrogations sociales montantes dont les cadres sont l'objet, la recherche sur ce groupe social apparaissait insuffisante à la fin des années 1990. En prenant appui sur les travaux en cours alors au LEST-CNRS, ces journées pluridisciplinaires ont visé à établir un état des lieux des savoirs et des besoins de savoirs qui se nouaient à propos de ce groupe socioprofessionnel. Deux hypothèses majeures ont été soumises à la réflexion : la déstabilisation de la catégorie de cadres, et le renouvellement de ses modes de gestion par les entreprises. Au-delà de phénomènes plus ou moins circonscrits de précarisation sociale, une série de critères de la distinction statutaire "cadres"/"non cadres" s'efface dans l'entreprise. L'unité symbolique du groupe des cadres est à l'épreuve d'une grande diversification des positions et des trajectoires sociales objectives qui le caractérisent. Il n'est plus de manière aussi évidente que dans les années 1960/1970 le "groupe attracteur" de la société française. Face à ces tendances, quelles sont les grandes réponses des acteurs sociaux? Comment les firmes, en particulier les firmes multinationales réorganisent leurs modes de gestion des populations de cadres? Comment ces réponses se traduisent-elles dans les fonctions stratégiques que sont la R et D ou l'informatique? Comment diversifient-elles les types de carrière offerts? Quelles sont les réponses des institutions et des organisations qui sont confrontées aux métamorphoses de la condition et de l'identité sociales des cadres? Les actes de ces Journées ont été regroupés intégralement dans un Document du LEST et une partie d’entre elles ont été remaniées pour être publiées dans l’ouvrage fondateur du GDR Cadres, Cadres : la grande rupture, 2001, La Découverte, ouvrage dirigé par Paul Bouffartigue, avec la collaboration de André Grelon, Guy Groux, Jacqueline Laufer et Yves-Frédéric Livian. Avec une trentaine de communications et une soixantaine de participants, ces journées ont confirmé que si la recherche en sciences sociales sur ce groupe social était devenue peu visible et fort probablement en recul depuis le début des années 1980, elle était redevenue très vivante à la fin des années 1990. En raison du succès de ces journées et pour mettre en place une synergie au sein d’un réseau de chercheurs, un projet de création du GDR Cadres sous ma direction a été déposé auprès du CNRS en 2000." (Paul Bouffartigue)

Table des matières

CONTRIBUTION TRANSVERSALES AUX JOURNÉES

Introduction générale aux journées : “Les cadres : un groupe social en voie d’éclatement ?”, Paul Bouffartigue - p 17

La crise d’un salariat de confiance, Paul Bouffartigue – p. 21

Les sciences sociales et les “ cadres ” : regard rétrospectif, Marc Maurice – p. 31

Les relations cadres-entreprises sur la voie d’un divorce, Gérard Regnault – p. 39

Retour sur “ l’invention ” des cadres, André Grelon – p. 47

 

THÈME 1. TRANSFORMATIONS DES RÔLES PROFESSIONNELS ET DES ACTIVITÉS DE TRAVAIL DES CADRES

Introduction, Claude Paraponaris – p. 51

La réduction du temps de travail des cadres : vers une autonomie contrôlée, Anne Dietrich – p.55

  • ARTT et érosion du statut cadre
    • Un processus de normalisation juridique de la catégorie cadre
    • Un nivellement des différences entre cadres et non cadres
    • Vers une nouvelle catégorisation des cadres
  • ARTT et rationalisation du travail des cadres
    • Un renforcement du contrôle des cadres
    • Une rationalisation du travail des cadres
    • L’émergence de segments professionnels homogènes
  • ARTT et évolution des fonctions cadres
    • Un renforcement du rôle managérial de l’encadrement
    • Formalisation de l’action organisée et capitalisation du savoir
  • Conclusion

Entre conquête et piège : la réduction du temps de travail des cadres Dans les entreprises pionnières, Jacques Bouteiller et Paul Bouffartigue.- p. 65

  • Les raisons d'une crise de confiance
  • Un gout d'inachevé
  • Une exception riche de sens

Les cadres, acteurs et objets du changement. Le cas d’une grande entreprise de restauration collective, Christele Dondeyne.- p.75

  • Introduction
    • Les cadres intermédiaires déstabilisés par le changement organisationnel dans l’entreprise ?
    • L’encadrement intermédiaire : l’articulation problématique des politiques du siège avec l’univers des employés
    • L’effet des nouvelles politiques sur les modes d’engagement dans l’entreprise
  • Les ambivalences de la rationalisation : une professionnalisation qui fait le deuil du métier
  • Le collectif de travail, un atout ou une contrainte ?
  • L’incertitude au cœur de la relation d’emploi ?
  • Conclusion

Quels nouveaux rôles pour l’encadrement de la ville ? Céline Desmarais – p.89

  • Les approches des rôles de l’encadrement public : du modèle bureaucratique au modèle managérial
    • L’approche par la littérature des rôles de l’encadrement des villes
      • L’approche prescriptive opposition dos à dos deux modèles d’encadrements
      • Des approches descriptives contradictoires
    • Analyse exploratoire : la construction des rôles de l’encadrement dans deux contextes très différents
      • Une enquête exploratoire dans deux villes françaises
      • Une grille d’analyse des rôles de l’encadrement
    • Les évolutions des rôles de l’encadrement dans les villes
      • Un modèle d’encadrement traditionnel qui est amendé dans les deux villes de l’enquête
        • Un modèle instaurant l’auto pilotage des services
        • Les rôles traditionnels de l’encadrement
        • Des évolutions du modèle traditionnel
      • L’émergence d’un modèle stratégique d’encadrement à Bétaville
        • L’apparition de nouveaux rôles de l’encadrement.
        • La prégnance du grade dans la conception et la construction des rôles de l’encadrement
      • Conclusion

La mesure du temps de travail des cadres : cas d’exception ou miroir grossissant des métamorphoses du salariat ? Jean Lojkine et Jean-Luc Maletras – p.103

  • Problèmes spécifiques des cadres ou problèmes touchant une partie du salariat ?
  • Mesures du temps de travail, mesures de l’efficacité du travail et mesures de la compétitivité
  • Temps de travail, organisation du travail et relations de confiance

Penser la productivité du travail immatériel et qualifie ? Xavier Baron – p.115

  • Pousser les cadres vers un productivisme taylorien ?
  • Quelques pistes organisationnelles en débat
    • Une première réponse structurelle mais souvent chronophage : la gestion par projet
    • 2. Revoir les réflexes d’économies sur les fonctions supports
    • 3. Constituer des binômes de responsables à parité ou junior/senior
    • 4. Procéder au décompte de la durée du travail
  • Quatre convictions sur les conditions d’un meilleur rendement du travail des experts et cadres producteurs
    • Passer du décompte des absences à une mesure des contributions, au-delà des présences
    • Parier sur le développement de "collectifs de travailleurs intellectuels"
    • Les conditions de la sélectivité des investissements comme de la valorisation des productions intellectuelles
    • Vers une ergonomie cognitive des espaces, conditions de travail et équipements des travailleurs immatériels
  • Conclusion

Les cadres commerciaux face à la réduction du temps de travail dans le secteur bancaire, Élisabeth Brun – p.129

  • L’évolution des politiques de gestion de la population cadre dans la banque
    • Les caractéristiques des cadres de la banque
    • La difficile coexistence entre cadres autodidactes et jeunes diplômés
    • Le nouvel impératif de mobilité
  • La modification du rapport au client et son incidence sur le temps de travail
    • La place centrale de la fonction commerciale
    • Le "client roi" et le "banquier valet" ?
  • Quelle réduction du temps de travail pour les cadres de la banque ?
    • L’élasticité du temps de travail des cadres
    • Les cadres et le recours au temps partiel
    • Les cadres et la réduction collective du temps de travail
  • Conclusion

 

THÈME 2. INSERTION PROFESSIONNELLE, CARRIERES ET CHOMAGE DES CADRES

Introduction, Paul Bouffartigue – p.143

La carrière des cadres à l’épreuve des dispositifs de gestion. Des mécanismes de segmentation contraignants, Françoise Dany – p.149

  • Une approche post-moderne de la carrière résolument optimiste
  • Des carrières tributaires de pratiques de gestion et de logiques de segmentation qui s’imposent aux cadres
    • 1. L’idée de promesse autour de la carrière
    • 2. La promesse de carrière objective
    • 3. La promesse d ‘employabilité
    • 4. La promesse de carrière subjective
    • 5. La promesse en matière d’employabilité
  • Conclusion
  • Annexe 1
  • Annexe 2

Maoïstes et banquiers, Marnix Dressen – p.161

  • La répulsion des maoïstes pour les cadres et pour la bourgeoisie
  • La banque, royaume de la mobilité sociale ascendante
  • Conclusion

Du diplôme universitaire aux emplois de cadres, Jean-luc Primon et A. Frickey – p. 173

  • L’insertion des diplômes du supérieur dans les années 90
  • Le classement statistique des situations d’emploi
  • Les emplois de cadres à bac+5
    • L’insertion des diplômés d’un bac+5
    • Fonction d’emploi, famille professionnelle et activité économique de l’établissement
    • Les conditions d’exercices et le contenu de l’activité

La recherche d’emploi des cadres / un surinvestissement sans illusions ? Sophie Pochic – p.185

  • La logique de l’honneur face à la logique compétences
    • Le bilan de compétences ou comment retrouver confiance en soi
    • Logique de l’honneur ou logique de l’ingénieur ?
    • La reconversion ou le difficile transfert des compétences
    • L’indépendance ou comment retrouver l’illusion de la stabilité
  • Les modes de la recherche d’emploi : le réseau avant tout ? – p.190
    • 1. Les annonces : le recrutement à distance favorise la discrimination
    • 2. Les gens du privé jugent le système public d’emploi
    • 3. Il y a réseau et réseau : la redécouverte des liens faibles
  • Conclusion : La fin de l’illusion de l’homogénéité de la catégorie
  • Annexes

De la distinction non cadre/cadre à la segmentation entre cadre a potentiel et cadre-dirigeant, Christophe Falcoz – p.197

  • Deux manifestations de l’éclatement du statut de cadre en France
    • La crise des organisations catégorielles
      • Massification et dévaluation du titre
      • Le chômage des cadres
      • Brouillage des systèmes de représentation
      • Désillusion et déclassement : l’exemple des conflits individuels du travail
    • La segmentation par le potentiel des populations de cadres
      • L’affectation inégale des dispositifs de GRH comme indicateur de l’intensité de segmentation
      • Portrait des cadres à potentiel au sein des grandes entreprises en France
    • Des cadres a potentiel : managers labélisés et futurs cadres-dirigeant
      • La gestion d’un effectif-noyau défini par un label réversible :
        • Détection / attribution du label “à potentiel”, réversible du “label”et secret
        • Segmentation du marché interne du travail des cadres
      • La gestion des remplacements et des successions aux postes-clés :
        • L’objectif de détection / préparation des futurs dirigeants
        • Le "passage cadre-dirigeant" et la promotion interne
      • Conclusion

Les deux visages du docteur, Vincent Mangematin – p.209

  • La carrière des docteurs et le fonctionnement de la communauté académique
    • Garantie de l’emploi, marché interne et carrière
    • L’insertion des docteurs : un contrat implicite ?
    • La rupture du contrat implicite
    • Portées et limites de l’analyse
    • Conclusion de la première partie
  • La diffusion des connaissances
    • La circulation de la connaissance interindividuelle
    • La circulation des connaissances inter-organisationnelles
    • La circulation des connaissances entre générations
  • Conclusion

 

THÈME 3. LA FÉMINISATION DES CADRES

Introduction, Anne-Marie Daune-Richard – p.223

La catégorie des cadres à l’épreuve de la féminisation, J. Laufer et A. Fouquet – p. 229

  • Une féminisation différenciée du groupe des cadres
    • Les femmes sont rares aux postes de direction
    • Une ouverture différenciée des différents secteurs d’activité aux femmes dirigeantes
  • Transformations des professions et féminisation
    • Un modèle de carrière "au masculin" à l’épreuve de la féminisation
  • La féminisation des cadres et des ingénieurs : entre différences et inégalités
    • La construction des inégalités
    • Une relativisation de l’effet diplôme
    • Carrière et division sexuelle du travail familial
    • Les politiques de gestion de carrière entre production de la différence, production de l’égalité et organisation de la rareté
    • Comment se construit le plafond de verre : l’accès aux sphères dirigeantes
    • Le coaching et le mentorat
    • La mobilité professionnelle et géographique
  • Conclusion

Les mystères de l’escalier inverse : éléments pour une interprétation wébérienne, Charles Gadéa – p.249

  • Une surprenante réussite professionnelle des pères
  • Les pistes d’interprétation
  • Les cadres et la rationalisation de la vie
  • Conclusion : Les cadres comme figure emblématique de la rationalisation de la vie ?
  • Annexes

La féminisation de la profession d’ingénieur : une comparaison France/Allemagne, Catherine Marry – p.265

  • Des avancées plus précoces et plus importantes des françaises dans les études supérieures, en particulier dans celles d’ingénieur
    • Des françaises plus diplômées
    • Les françaises sont plus nombreuses dans les professions supérieures
    • Un “ coût de la transgression ” plus élevé en Allemagne
  • Quelques pistes d’interprétations
    • Le niveau sociétal
    • Le niveau des professions : modalités de recrutement et d’exercice
    • Trajectoires individuelles
  • Conclusion

Les couples à double carrière : les apports d’une analyse en termes de règles d’échange, Hélène Challiol et Alain Roger – p.277

  • Introduction
  • Les couples à double carrière
    • Quatre phases dans l’analyse des couples à double carrière
    • La définition des couples à double carrière
  • Sources de conflit et de satisfaction dans les couples à double carrière
    • Les sources de conflit dans les couples à double carrière
      • Les conflits liés aux rôles assignés à chaque sexe
      • Les conflits entre les rôles professionnels et familiaux
    • Les sources de satisfaction dans les couples à double carrière
      • Le soutien entre les conjoints
      • Égalité ou équité dans les couples à double carrière
    • Les interactions dans les couples à double carrière
      • Les approches en termes de ressources comparées
      • Les approches en termes d’échange social
        • Les théories de l’échange social appliquées à la dyade conjugale
        • Les approches dynamiques de l’échange social
      • La répartition des rôles dans les couples à double carrière : une analyse en termes de règles d’échange
        • La répartition des rôles dans les couples à double carrière
        • Proposition d’une typologie
      • Conclusion

La féminisation des cadres : la construction des itinéraires professionnels vers le pouvoir, Frédérique Pigeyre – p.291

  • Introduction
  • Les principaux apports de la littérature
    • La carrière : un compromis entre une volonté individuelle et des circonstances organisationnelles favorables
    • Les spécificités des carrières des femmes
  • Une approche empirique : des itinéraires de femmes
    • Des itinéraires construits en fonction de médiations variées
    • Le jeu ambigu des organisations : entre piège et opportunité
  • Quelles perspectives d'évolution ?
  • Conclusion

 

THÈME 4. FORMES DE CONSCIENCE SOCIALE ET ÉVOLUTION DU SYNDICALISME CADRE ?

Introduction, Robert Tchobanian – p.303

La redéfinition de la relation d'emploi du cadre : une analyse à partir du contentieux prud'homal, Yves Livian – p.309

  • L’activité prud’homale concernant l’encadrement quelques éléments
  • Le contentieux du licenciement : efficacité et loyauté
    • Un cadre “performant” jugé sur ses résultats… et ses comportements
    • Les nouveaux contours de la faute
  • Pistes de réflexion

Évolution des cadres et action collective, Marie-Odile Paulet – p.319

  • Oui le monde des cadres a changé
  • Un nouveau regard
  • Quelle action collective, quel syndicalisme ?

"Des classes moyennes" aux "nouvelles classes" : la pluralité des "principes d'action", Guy Groux – p.329

  • Des "classes moyennes" à l’ingénieur : une lutte d’hégémonie
    • Un passé prégnant
    • Du triomphe au déclin de l’ingénieur
  • Enjeux culturels et conflits dans l’État
    • Les enjeux culturels
    • L’État un champ de luttes

Les cadres dans les luttes sociales récentes : quelques réflexions, Michel Doneddu – p.339

  • Des actions de soutien aux luttes spécifiques de cadres
  • Mobilisations pour la réduction du temps de travail
  • … et pour des alternatives aux restructurations financières
  • L’extension du taylorisme au travail intellectuel
  • Des tensions dans le travail qui interpellent les cadres
  • Des attentes à participer aux décisions pour donner un sens au travail
  • Le statut des cadres : quels enjeux
  • Et les cadres demain

Le syndicalisme cadre à la SNCF entre continuité et rupture identitaire, Christophe Cauchon – p.349

Introduction et éléments de problématique

  • Cadres et cheminots
    • Structures et dynamique de l’espace “ cadre ”
      • L’accès à la catégorie par la promotion...
      • Les rapports aux métiers et à l’entreprise
      • La modernisation de la SNCF : Une tension traverse l’ensemble du corps social cheminot
    • Formes traditionnelles du syndicalisme cadre cheminot entre continuité et rupture
  • 1992-1996 : d’une conversion identitaire difficile a une solidarisation temporaire
    • Un espace professionnel segmenté dans une entreprise en mutation
      • Les “ techniciens ” et les “ cadres de proximité ”
      • Les “ managers ” et les “ cadres en devenir ”
    • L’incertitude croissante génère une radicalisation de l’encadrement
    • Rapports de force et évolutions stratégiques des OS de cadres
      • Avancées des organisations syndicales “généralistes ”
      • L’impact sur le syndicat majoritaire
      • Vers le développement de l’unité d’action syndicale
      • Les actions des syndicats en direction du personnel d’encadrement
      • Union syndicale et solidarisation des cadres au mouvement de grève
    • Conclusion

L'univers des cadres et l'action syndicale : pratiques et représentations, Éric Peres – p.365

  • État des lieux
    • Des cadres plus nombreux …
    • mais plus inquiets
    • Des conditions de travail qui se détériorent
  • Les cadres et l’action syndicale
    • Les préoccupations
    • La mise en œuvre de structures spécifiques de représentation des cadres
    • Cadres et syndicat : une question ouverte
  • Conclusion

 

ANNEXES

Annexe I - Liste des participants – p.377

Annexe II – Questionnaire – p.385

Annexe III - Synthèse des questionnaires d’évaluation de fin de session – p.391

Créateur

Laboratoire d'économie et de sociologie du travail (Lest-CNRS) - Organisation du congrès
Bouffartigue, Paul (Éditeur scientifique)

Relation

Bouffartigue Paul, Cadres : la grande rupture. La Découverte, « Recherches », 2001, 352 p. ISBN : 9782707134721.

Citer ce document

Laboratoire d'économie et de sociologie du travail (Lest-CNRS) - Organisation du congrès et Bouffartigue, Paul (Éditeur scientifique), “Journées d’études scientifiques pluridisciplinaires sur les cadres,” GDR-Cadres, consulté le 20 juillet 2024, https://gdr-cadres.nakalona.fr/items/show/1.